L'audiogramme est le test pratiqué par l'audioprothésiste ou le médecin pour évaluer votre perte d'audition. Il y a un graphique pour chaque oreille. L'axe vertical représente la perte exprimée en décibel : dB.  Plus on s'éloigne du OdB, plus la perte est importante. La courbe idéale est donc sur le zéro dB.
Sur l'axe horizontal, on a les fréquences en hertz : Hz. Plus on est sur la droite du graphique, plus  les sons examinés sont aigus.

L'audiogramme tonal (ci-dessus), est le premier test pratiqué après avoir regardé l'état des conduits.
Mais ce test ne suffit généralement pas. On le complète souvent avec un test par voie osseuse (on place un vibrateur derrière l'oreille), des tests pour trouver les seuils de confort ou d'inconfort. Chaque audioprothésiste a ses petites habitudes.
Mais, ce qui est également très important pour savoir si vous supporterez bien votre appareil, c'est le test d'analyse, ou de compréhension, ou audiométrie vocale : on fait répéter des mots à la personne, et, à l'intensité  la plus confortable, on doit avoir peu de fautes.
Un malentendant qui fera énormément de fautes aura une mauvaise compréhension. L'appareil ne sera toutefois pas inutile. Posez des questions à votre audioprothésiste !


SOMMAIRE  cliquez !
les appareils      les appareils (suite)   mode d'emploi des prothèses   une oreille
l'audiogramme     la stéréophonie
entretien avec votre audioprothésiste    comment acquérir une aide auditive 

partout en france     
lettre à une maman